Les Staleurs, musiciens vagabonds

Théo de Boissezon, David Dieng et Noé Leenhardt forment « Les Staleurs ». En janvier, ils ont sorti un album baptisé « La Petite Porte », financé grâce à des concerts dans la rue, dans toute l’Europe.

C’est un album pressé à 1.000 exemplaires. Un seize titres de chansons françaises entièrement composées, baptisé « La Petite Porte ». Théo de Boissezon, David Dieng et Noé Leenhardt alias « Les Staleurs » savent qu’il n’y en aura pas d’autre car chacun s’apprête à quitter l’UTBM à la fin de l’année pour vaquer à ces occupations. Cet album est donc le point d’orgue de trois années bien remplies, humainement et musicalement riches.staleurs_voyage_utbm

Tout commence en 2013 lors d’une soirée d’intégration. Théo et Noé, en EDIM, se découvrent une passion commune pour la musique. Le courant passe immédiatement et la soirée se termine en une joyeuse improvisation, Théo au chant et à la guitare, Noé aux percussions. Le duo se revoit et décide de tester les compositions de Théo dans la rue – comme au marché de Noël de Montbéliard – et dans les bars. « En fait, on a plus souvent joué devant des gens que répété », sourit Noé. Rapidement, David, saxophoniste et aussi en EDIM, se greffe au groupe. En 2014, le trio, spécialiste de l’improvisation festive, joue à la Maison des étudiants de Sévenans où il est repéré par la directrice du FIMU. Coup de chance, un groupe se désiste pendant le festival et c’est ainsi que Les Staleurs se retrouvent sur la scène, place d’Armes à Belfort, devant 2.000 personnes. « On s’est senti vraiment bien et c’est à ce moment là que l’univers du groupe s’est vraiment forgé », se souvient Noé. La formation à l’énergie communicative enchaîne alors les concerts : Festiv’UT, Fête de la musique, Printemps des grandes écoles du Printemps de Bourges…

Une lessive et une coupe de cheveux

Pas du genre à tenir en place, Les Staleurs ont rapidement des envies d’ailleurs. « On s’est dit : est-ce qu’on peut vivre de notre musique ? ». Et comme ils ne font pas les choses à moitié, Théo et Noé décident de profiter de leur semestre de césure au printemps 2015 pour traverser l’Europe, mais pas n’importe comment… Grâce au soutien de l’UTBM, d’entreprises, d’associations et d’un financement participatif sur internet « qui a super bien marché », « On a loué un tandem et on a fabriqué une remorque à l’UTBM qui nous a prêté un atelier et des outils », raconte Noé. Les deux amis concrétisent leur projet et partent… avec 90 € en poche. Direction la mer Noire via l’EuroVélo6. Avec leur remorque verte, qui leur sert à transporter leur matériel mais aussi de décor et de banc pour les concerts, ils ne passent pas inaperçu en Suisse, en Allemagne, en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie… 3.000 km plus loin, le duo a gagné son pari : Théo et Noé ont réussi à vivre de leur musique durant trois mois, entre camping sauvage et nuit chez l’habitant, à la manière d’un Antoine de Maximy. « On a reçu un super accueil à chaque fois. En Hongrie, une dame nous a proposé une lessive et une coupe de cheveux », rigole encore Noé. Et d’ajouter : « On a même réussi à revenir avec de l’argent de côté. Ça a bien mieux marché que ce qu’on pensait ».

Staleurs », ça veut dire quoi ?

03 - Voyage_Logo

Le nom « Staleurs » vient d’une expression utilisée en Nouvelle-Calédonie : « Laissetaleur ». « En gros, on laisse à tout à l’heure le travail et on va faire de la musique. C’est l’idée de la procrastination et aussi qu’il n’y a pas d’excuse pour ne pas faire de musique », résume Noé.


  • Les Staleurs seront en concert les le 26 mai pour Festiv’UT, le 4 juin au Bar Atteint à Belfort, le 9 juin à la Maison des étudiants à Sévenans et le 11 juin au bar/restaurant FXXV à Montbéliard.
  • « La Petite Porte », prix conseillé : 12€, prix minimum : 5€. Pour toute commande, contact : deboissezon.theo@gmail.com
  • Sur Facebook : Les Staleurs
  • Site consacré au voyage en Europe en tandem : http://le-tandem-les-staleurs.grimaud.me

Crédits

Un article de : Eléonore Tournier
Crédits photos : Noé Leenhardt
  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *