Réflexion acidulée

Magazine édité par les élèves ingénieurs de l’UTBM sous la férule exigeante mais bienveillante de leur prof de philo, ACID est la concrétisation en textes et en images, à chacun de ses numéros, du travail de tout un semestre. Sa ligne éditoriale, tout comme le fil conducteur des cours, place la technologie et l’innovation au cœur d’une réflexion de portée philosophique autant que sociétale. Deux numéros d’ACID sont déjà parus et sont à (re)découvrir !

Science, technique et politique ; Philosophie et informatique sont les deux cours de philo de cursus ingénieur dispensés à l’UTBM. Des intitulés officiels raccourcis en PH02 et PH04 pour faire plus rapide au quotidien, une consonance phonétique qui a donné par association d’idées le titre de la revue éditée par Mathieu Triclot et ses étudiants : ACID.

ACID, c’est pouvoir exprimer un regard critique, analyser un monde dont l’évolution permanente est accélérée par les nouvelles technologies ; chaque numéro rend compte du travail de tout un semestre, il est le moyen d’en conserver la trace, les enseignements philosophiques aussi. C’est d’ailleurs là l’essence de la démarche menée dans les universités de technologie : inscrire les humanités au cœur de la formation technique et scientifique, pour donner aux futurs ingénieurs la capacité de s’interroger sur le sens et la portée de l’innovation, dès lors qu’elle concerne la société.

 

Produire un magazine pour garder la mémoire de cette réflexion et en partager le fruit est une belle idée, confortée dès lors qu’on se plonge dans la lecture d’ACID. De la bande dessinée au cinéma, de la littérature au jeu vidéo, de nombreuses œuvres sont prétextes à interroger la place de la technologie et de la politique dans la (science) fiction, et par là même dans la société. 

Les personnages du manga Dr Stone, du film Interstellar, du roman Voyage au centre de la Terre ou encore du film d’animation Paprika se partagent les colonnes d’ACID sous le regard aigu de ses rédacteurs. 

Outre les textes, des représentations graphiques issues d’une méthode mathématique présentent de façon originale l’importance de ces personnages dans le scénario et les relations qu’ils développent entre eux, à la manière de réseaux sociaux. Ces graphes donnent aussi une vue d’ensemble de la place que prennent les sciences, les techniques et la politique dans chacune des œuvres étudiées.

Un fanzine de qualité supérieure

Mais la fiction n’est pas la seule source d’inspiration des étudiants, qui puisent également dans l’actualité de quoi s’interroger, théories du complot, déviances sur les chaînes YouTube, économie de l’attention en communication, polémiques autour des sites de rencontre…, et aiment étonner le lecteur au fil des pages avec des sujets comme le rôle du LSD dans la naissance de l’informatique, ou la cryogénisation vue sous le prisme du transhumanisme.

Valoriser le travail des étudiants et porter leur réflexion philosophique : double objectif atteint pour ce magazine dont la qualité rédactionnelle le dispute à l’esthétique, que servent un vrai travail de mise en page et des illustrations abondantes. « L’idée de départ s’inspire des fanzines que j’avais vus produits dans les facs américaines, dans des cours d’anthropologie des techniques. Avec une patte graphique plus professionnelle, apportée par les spécialistes du service communication de l’UTBM », raconte Mathieu Triclot, un prof de philo qui emmène ses étudiants bien loin des terrains classiques de la discipline.

Deux numéros d’ACID ont été édités, en mars 2020 et mars 2021. L’occasion aussi pour les étudiants de se frotter à l’exercice de l’écriture, sous une forme convoquant à la fois esprit de synthèse et créativité. Des compétences développées dans des ateliers d’écriture collaboratifs dans lesquels les textes sont relus, partagés, retravaillés, ici pour peaufiner un chapeau introductif, là pour rendre un titre plus accrocheur. Avec à la clé un résultat à la hauteur des efforts fournis. Publiés sous forme papier, les deux premiers numéros d’ACID sont également accessibles sur le net via le lien https://acid.utbm.fr/.

À lire sans modération, en attendant une troisième édition… Aux étudiants d’en décider !

Crédits


Un article de : Catherine Tondu
Crédits photos : UTBM / DR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.