Bilan positif pour épiceries solidaires

On le sait, la crise sanitaire qui sévit depuis plus d’un an a placé de nombreux étudiants sur la voie de la précarité. Elle a aussi agi comme un révélateur, mettant au jour les difficultés que connaissent d’ordinaire certains d’entre eux. La création d’épiceries solidaires à l’UTBM veut à la fois répondre à l’urgence et proposer une aide pérenne pour les étudiants en situation de vulnérabilité sur le territoire du Nord Franche-Comté.

Des caddies pleins de générosité

À l’UTBM, l’idée de monter une épicerie solidaire trottait déjà dans les têtes. Une idée boostée par la crise sanitaire

et par une proposition : celle du responsable d’un Carrefour Market belfortin d’organiser une collecte de produits de première nécessité dans son magasin. Un appel à la générosité qui bien vite a vu les caddies mis à la disposition des clients se remplir de spaghettis, boîtes de cassoulet, gels douche et autres denrées non périssables.

Au service communication de l’UTBM, Chloé Skrzypczak s’investit pleinement dans le projet et veille avec enthousiasme au bon déroulement de cette opération de solidarité, mise en œuvre dès le mois de février. « La générosité des gens est formidable ! Même une fois passé l’élan de spontanéité sur lequel on savait pouvoir compter au début, la motivation ne s’essouffle pas et les dons continuent d’affluer. » Une dizaine de grandes surfaces ont répondu présentes dès l’organisation des premières collectes, et quatre d’entre elles continuent à aligner les caddies dans leurs entrées. Restaurants, entreprises, association caritative, club service, communes ont peu à peu agrandi le cercle des bienfaiteurs. Des dons en nature, comme les 20 douzaines d’œufs livrées sans faute chaque semaine par Les chalets du bon’œuf, ou en monnaie sonnante et trébuchante, qui permet d’alimenter les rayons par des achats complémentaires.

Paniers préparés à la demande

« Les débuts ont été un peu compliqués, car nous avons reçu d’un coup un volume important de marchandises à gérer, se souvient Chloé. Mais rien n’a été perdu, et une organisation efficace s’est rapidement mise en place ». L’épicerie solidaire a trouvé son rythme de croisière. Après la préparation de paniers au contenu aléatoire et distribués de façon identique à chacun, la formule retenue ensuite est celle de paniers confectionnés à partir des listes de courses élaborées par les étudiants. « Ce n’est pas utile qu’ils fassent des stocks de dentifrice ! On garde les produits en rayons, et on les distribue en fonction des besoins. » Un retour de terrain intelligemment mis à profit, qui, ajouté à la diversité des produits disponibles, permet de satisfaire les trois quarts des demandes. Chloé remarque la solidarité dont font aussi preuve les étudiants entre eux : « Les mieux lotis laissent la priorité à ceux qui sont les plus démunis, et ne se servent pas à l’épicerie solidaire. Ceux qui sont en difficulté n’abusent pas du service qui leur est rendu, ils sont heureux qu’on leur vienne en aide et fiers que l’établissement mette une telle organisation en place pour eux. »

Pas moins de 150 à 180 paniers sont distribués chaque semaine depuis février. Une dizaine d’étudiants s’investissent régulièrement pour assurer le bon fonctionnement des magasins ; de retour sur le campus, d’autres pourront rejoindre le staff solidaire à la rentrée prochaine : les associations étudiantes devraient prendre le relais d’une organisation désormais bien rodée et rechercher des partenariats pour assurer la pérennité de l’action.

Épicerie solidaire pratique

Une épicerie solidaire, deux adresses : Belfort et Sevenans, où les étudiants peuvent s’adresser à l’accueil de l’UTBM pour se diriger vers les salles transformées en magasins, ouverts les mardi et jeudi de 12 h à 14 h. À Montbéliard, la maison de l’étudiant dispose aussi d’une épicerie solidaire. L’ensemble du Nord Franche-Comté fait ainsi l’objet d’un maillage complet à destination de l’ensemble de la communauté étudiante, et pas seulement des élèves de l’UTBM ; l’épicerie solidaire concerne actuellement environ 300 bénéficiaires.
Pour proposer des dons : aide.etudiant@utbm.fr


Crédits

Un article de : Catherine Tondu
Crédits photos : UTBM / DR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.