L’association des étudiants, du concret pour réaliser ses rêves

Sa mission ? Mettre tout en œuvre pour aider les étudiants à créer, développer et faire vivre les activités qui leur tiennent à cœur. Et insuffler ainsi du dynamisme à la vie étudiante à l’intérieur de l’UTBM. L’association des étudiants, l’AE pour faire plus court, vient d’élire son bureau pour 2018 !

« Cultivons nos rêves ! »

Telle est la devise de l’association des étudiants ! Et chacun sait que pour voir ses rêves devenir réalité, l’envie ne suffit pas, elle doit être relayée par une bonne dose de pragmatisme pour prendre forme. C’est ce que propose l’AE, dont le bureau compte pas moins de vingt-deux membres, à l’ensemble des étudiants de l’UTBM : être un interlocuteur privilégié pour les aider à mener à bien un projet, à gérer les tracasseries administratives qui s’imposent parfois, à s’organiser, à communiquer, à trouver du matériel, et… à obtenir des financements, ce qui n’est pas le moindre de ses atouts.

L’AE gère les intérêts des grands événements, culturels, festifs ou académiques, qui ponctuent l’année universitaire : Festiv’UT, Trib’UT, le festival du film d’un jour, le FIMU, la Convention du Troll penché, les deux éditions de la Welcome Week et de l’intégration, le congrès industriel, le gala de remise des diplômes. Elle s’occupe de la même façon des clubs qui se créent ou sont reconduits, sur des thèmes aussi divers que la création de jeux vidéo, une action à visée humanitaire ou la remise en état de vélos. Dans tous les cas, les activités sont dirigées sous la houlette d’un bureau qui leur est propre : « l’AE intervient pour la mise en route, les aspects logistiques, et apporte son soutien à la demande, selon les besoins ; ensuite chaque bureau prend ses décisions et gère son activité comme il l’entend », explique Pauline Faura, la présidente de l’AE. L’association « mère » est là pour simplifier les démarches, agit comme un guichet unique pour s’occuper des demandes auprès des banques, de la Préfecture ou encore des assurances lorsque les activités développées le nécessitent.

Partage équitable

L’AE dispose d’un budget de plus de 200 000 €, dont chacun peut obtenir une part. « Nous accordons la même subvention à chacun des grands événements, et fléchons des sommes pour tous les clubs, en fonction de leurs besoins », souligne la jeune présidente. Changer les pompes des aquariums du club éponyme représente bien évidemment un investissement sans commune mesure avec les besoins en matériel professionnel du club son et lumière, qui assure notamment l’animation de manifestations en plein air. « Nous conservons une enveloppe budgétaire pour les demandes intervenant en cours d’année, mais nous encourageons vivement à déposer les demandes au début de l’exercice pour avoir le maximum de chances d’obtenir le budget désiré », précise Robin Garnier, responsable communication de l’AE. La date d’inscription est proche, elle est fixée au 9 mars : n’attendez pas pour vous jeter à l’eau et oser réaliser votre projet ! Et pour celles et ceux qui auraient envie de s’investir sans avoir d’idée particulière, on recrute à l’AE ! « Nous recherchons des étudiants de bonne volonté pour participer à l’organisation du congrès industriel, du gala de prestige et de la semaine d’intégration prévue en septembre », propose Alexander Vaz, le vice-président. Qu’on se le dise !

Loisirs, culture, fiesta… et vie quotidienne

Si grands événements et clubs sont le fonds de commerce de l’AE, il ne faut pas oublier sa troisième mission, qui est loin d’être subsidiaire. Il est ici question de la vie étudiante au quotidien, que l’AE anime en proposant une foule de services. Elle assure le bon fonctionnement des baby-foot, billards et autres consoles de jeux vidéo dans les lieux de vie. Envie de faire une petite soirée ? L’AE procure services à raclette ou barbecues selon la saison. Mais elle n’est pas corvéable à merci : la vaisselle, c’est pour vous ! En revanche, elle met à disposition des étudiants des laveries automatiques, fonctionnant grâce à un système de jetons, pour un tarif défiant toute concurrence : 1,75 € pour un duo lavage et séchage !

Pour tout connaître de ses services, de son organisation, des financements et des coups de pouce qu’elle peut donner, l’AE invite à se tenir au courant de son actualité sur sa page Facebook, et de consulter son site internet : rendez-vous sur ae.utbm.fr !

Crédits

Un article de : Catherine Tondu
Crédits photos : UTBM / DR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.