Innovation Crunch Time : les industriels aussi !

Le concept original de l’Innovation Crunch Time, imaginé et développé avec succès par l’UTBM pour ses étudiants, séduit aussi les industriels. Les cadres du Groupe DELFINGEN ont inauguré la formule lors du Leadership Meeting traditionnellement organisé en fin d’année par l’entreprise. Retour sur une expérience menée hors des sentiers battus de la formation.

Les cadres à l’école du Crunch

Signe particulier : la diversité. Les 80 participants au Crunch Time du Groupe DELFINGEN étaient tous cadres, mais dans des domaines très différents : les ressources humaines, la qualité, les ventes, les opérations, la recherche et le développement…, et venaient d’horizons géographiques également très divers : Mexique, Etats-Unis, Chine, France, Japon ou encore Philippines. Cette mixité était l’un des points forts de l’exercice auquel ils se sont prêtés en décembre dernier. L’Innovation Crunch Time concocté tout spécialement à leur intention par l’entreprise, en partenariat avec l’UTBM, les a placés dans les mêmes conditions de travail que les étudiants avant eux : les équipes étaient chargées d’apporter des réponses à des questionnements stratégiques inédits posés par l’entreprise.

Trois jours de processus créatif en marge du fonctionnement et des habitudes, obligeant chacun à sortir de sa zone de confort et à oser explorer d’autres façons de travailler. Laisser libre cours à son imagination pour trouver des solutions innovantes, mettre en commun des méthodes, s’approprier de nouveaux outils : l’exercice est certes intéressant, mais difficile, voire déroutant. Un maximum de matériels ont été mis à disposition des participants pour les aider dans leur démarche d’idéation, du traditionnel paperboard de réunion aux moyens les plus sophistiqués du FabLab, découpe laser ou impression 3D.

L’organisation a été soignée au maximum pour garantir les meilleures conditions de travail aux participants, avec une mention spéciale pour l’accueil, le confort des salles, la restauration aussi : le CROUS n’a pas hésité à déplacer ses cuisines dans l’enceinte de l’UTBM pour apporter son soutien à la créativité par des repas de qualité ! En filigrane et en lien avec les attendus, jeux de rôle, exercices et mini conférences animés par la société Diverty Events et Jean-François Thiriet ont ponctué les trois jours de conseils et d’astuces, par exemple sur la façon de gérer une équipe ou encore de produire une bonne présentation orale.

Jouer le jeu de l’innovation

Cet Innovation Crunch Time à petite échelle, si on le compare à la version originale, portait cependant des enjeux particuliers, aussi bien pour l’entreprise, qui pariait sur une mise en situation de travail de ses cadres pour le moins particulière, que pour l’UTBM, dont c’était la première déclinaison, pour le monde industriel, d’un outil de formation interne.

Partageant la responsabilité de l’Innovation Crunch Lab à l’UTBM, Marie-Noëlle Iste et Olivier Lamotte ont porté le projet en collaboration avec Pierre Laipe, fab manager, et avec le soutien des services supports de l’université de technologie. « L’entreprise est visiblement satisfaite de l’expérience, notamment en ce qui concerne la cohésion des équipes et la dynamique de groupe. » Petit bémol : les responsables attendaient plus d’audace encore de la part de leurs « élèves » pour répondre aux problématiques posées. « Si les participants ont bien joué le jeu, il reste difficile de se fondre dans un contexte si peu habituel et de réussir à lâcher prise », explique Marie-Noëlle Iste.

Du côté de l’UTBM, on estime avoir remporté le défi, et les organisateurs se déclarent prêts à renouveler l’expérience. « L’idée n’est pas de fournir une prestation clé en main, mais de décliner et d’adapter le concept de l’UTBM Innovation Crunch Time à la demande, en collaboration avec les mandataires d’un projet, qu’il s’agisse d’une entreprise, d’un lycée, voire d’une école primaire. »


DELFINGENCrunch Time, première édition

Présent en Europe/Afrique, en Asie et en Amérique, l’équipementier automobile DELFINGEN conçoit et produit des gaines de protection pour les circuits électriques ainsi que des tubes pour le transfert de fluides. Une entreprise familiale, dont l’influence à l’international n’empêche pas l’ancrage sur le territoire local : depuis sa création en 1954, son siège social est situé à Anteuil, dans le Doubs. Son domaine d’activité et sa proximité géographique favorisent les liens avec l’UTBM. Depuis de nombreuses années, l’entreprise propose des offres de stage, s’investit dans la formation des étudiants, participe au Congrès industriel ; en 2018, elle est séduite par la formule Innovation Crunch Time.

Pour la 13e édition de son Leadership Meeting consacré cette année au thème de l’intrapreunariat, DELFINGEN a souhaité intégrer une formation de type Crunch à l’intention des quelque 80 cadres invités à participer à la session. « La multidisciplinarité et la diversité culturelle des équipes étaient des critères déterminants pour la réussite de l’exercice, et ont fondé la richesse des projets présentés », souligne Marlène Comazzi, en charge de la communication chez DELFINGEN, qui note « des retours très positifs à l’issue de ce premier DELFINGEN Crunch Time ».

Et Kévin Appointaire, directeur de la DELFINGEN Academy, l’école de formation interne du Groupe, de conclure : « Cet événement aura permis à chacun de grandir à sa manière, en fonction des éléments qui l’ont marqué au cours de cette semaine. La mission principale de l’Academy est la transmission des savoir-faire et l’acquisition des connaissances et compétences, alors quoi de plus pertinent qu’un exercice pratique tel qu’un Crunch Time pour y arriver ? »


Crédits

Un article de : Catherine Tondu
Crédits photos : UTBM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.