Un engagement payant

« Tout engagement mérite reconnaissance » : tel pourrait être le credo du projet mené tambour battant par les acteurs de la vie étudiante à l’UTBM. Un projet pour faire reconnaître les compétences acquises par les étudiants en marge de leurs études, grâce à leur engagement dans le monde associatif ou professionnel. Des mesures concrètes mises en œuvre dès cette rentrée universitaire.

Organiser un tournoi multisport ou participer régulièrement à des compétitions, être responsable d’un évènement comme le Congrès Industriel ou le Festival du Film d’un jour, envisager une création d’entreprise ou être élu dans une instance décisionnaire de son établissement, travailler à côté de ses études… De quelque nature qu’il soit, un engagement associatif ou professionnel requiert du temps, de la disponibilité et de l’enthousiasme. Et apporte des compétences, ou peaufine celles qu’on avait déjà : suivi de projet, montage de budget, relationnel, animation d’équipe, conduite de réunion, établissement de partenariats… C’est pour valoriser ces compétences souvent transversales, acquises en marge des études, que l’UTBM a décidé de les reconnaître de façon formelle, à la fois par le biais d’une UV s’inscrivant pleinement dans les cursus et par la mention de ces compétences, après validation, dans le supplément au diplôme.

Étudiants volontaires et valorisés

La formalisation de cette reconnaissance répond au souhait formulé par les étudiants lors du Forum ouvert de l’UTBM organisé en janvier 2017, qui donnait la parole à chacun des membres de l’établissement. Elle intervient aussi à la suite d’un décret officiel publié en mai de la même année, invitant les établissements d’enseignement supérieur à favoriser l’engagement associatif ou professionnel des étudiants, à prévoir des aménagements de plannings pour faciliter leur investissement, et à valider les compétences acquises dans les diplômes qu’ils délivrent. « Le décret pose des principes de base et laisse une grande marge de manœuvre pour leur mise en pratique », explique Bettina Steffen, responsable de la vie étudiante au service communication de l’UTBM. Nantie d’une formation suivie tout exprès, et en terrain de connaissance grâce aux investigations menées auprès des étudiants et au sein de nombreuses autres universités, Bettina Steffen s’est passionnée pour un projet qu’elle a mené aux côtés des responsables politiques de la vie étudiante. Un projet bouclé en une année, et prêt à être mis en œuvre en cette rentrée universitaire. « Le premier semestre sera consacré à promouvoir le projet et à assurer une large communication auprès des étudiants afin que, dès le deuxième semestre, ils puissent postuler à cette reconnaissance. » Car il appartient aux étudiants d’engager le processus, prouvant par là même leur implication et leur volonté – autant de qualités à ajouter à la liste de leurs compétences.

Une reconnaissance en trois points

Premier volet de la reconnaissance made in UTBM : la création d’une UV nommée PA05. En un semestre, les étudiants seront amenés à prendre conscience des compétences acquises grâce à leur engagement, et à savoir les valoriser auprès d’un employeur potentiel par exemple. Et en premier lieu devant une commission qui devra valider lesdites compétences pour les porter au supplément au diplôme. Même processus pour l’UV PA00, qui existait déjà, et qui concerne, elle, un projet spécifique mené dans le cadre d’une association ; une UV également suivie sur un semestre et qui permet d’alimenter le diplôme de cinq crédits ECTS.

La création de cinq statuts est un autre point fort du projet : l’adoption d’un statut donne un cadre à l’engagement et représente une première reconnaissance du travail accompli. Sportifs, responsables associatifs, élus, entrepreneurs et salariés : moyennant la signature d’une charte d’engagement et un suivi par un référent, tous les étudiants obtenant l’un de ces statuts pourront bénéficier d’aménagements d’emploi du temps et d’autorisations d’absence, selon leur situation et en accord avec leur référent de statut et le responsable de formation, qu’il s’agisse d’être responsable d’un club ou à la tête d’un grand évènement, de participer régulièrement à des compétitions sportives ou de siéger à une réunion au sommet. Là encore, il est prévu de faire figurer ce statut particulier au supplément au diplôme, tout comme la mention d’un « parcours spécifique » dès lors que ce statut s’ajoute au suivi d’une des deux UV dédiées.

Pour tout connaître de l’engagement… de l’UTBM dans cette démarche, contacter Bettina Steffen à la vie étudiante au 03 84 58 30 91 ou par mail à service.communication@utbm.fr.

Crédits

Un article de : Catherine Tondu
Crédits photos : UTBM / DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.