Premier de cordée

Dispositif national visant à aider les élèves du secondaire à accéder aux études supérieures, les Cordées de la réussite tissent un réseau de collaboration exemplaire entre les établissements concernés. L’UTBM s’est dès son lancement engagée dans ce challenge vertueux. Cette année encore, ses étudiants encouragent leurs cadets à découvrir le domaine de la technologie en même temps que le monde universitaire.

Reliant solidement le collège, le lycée et les établissements d’enseignement supérieur, les Cordées de la réussite représentent une chance supplémentaire d’accéder aux études pour tous les jeunes. Trois cent soixante-quinze réseaux se répartissent sur l’ensemble du territoire national, chacun coloré d’orientations correspondant aux spécificités des établissements « tête de cordée ». L’UTBM est l’un d’eux, et s’est tout de suite engagée dans le processus lorsqu’il s’est mis en place voilà dix ans, en proposant son « programme d’ouverture sociale et culturelle ». Cette année, une vingtaine de ses étudiants accompagneront quelque deux cents élèves du secondaire. Avec un double objectif : les sensibiliser à la culture technologique, inscrite dans les gènes de l’UTBM, et les familiariser avec le milieu universitaire. « Les cordées concernent en premier lieu les jeunes qui, en raison d’un milieu socio-culturel ou familial peu sensibilisé, ou d’une situation personnelle à un moment donné compliquée, n’envisagent pas les études supérieures comme une possibilité pour leur avenir », explique Françoise Glenny, chargée de mission pour les Cordées de la réussite à l’UTBM. L’idée est de leur faire connaître les possibilités d’étude et les métiers existants, pour les inciter à poursuivre leur parcours scolaire dans l’enseignement supérieur ».

Des élèves volontaires

Les élèves ont tous été détectés par leurs enseignants comme présentant de bons atouts pour mener à bien un cursus au-delà du bac, et sont volontaires pour saisir la corde qui leur facilitera l’accès aux sommets.

C’est dire si, pour être passionnante et variée, la mission des jeunes tuteurs de l’UTBM s’avère aussi lourde de responsabilités. Encadrée par les enseignants, bien identifiée grâce à un cahier des charges soigneusement élaboré par Françoise Glenny en collaboration avec les responsables des établissements du secondaire concernés, elle s’inscrit dans un module particulier, faisant pleinement partie du cursus des étudiants-tuteurs et comptant pour l’obtention de leur diplôme. Objectif 1 de cette mission : faire connaître le monde de la technologie. Les élèves engagés dans les Cordées de la réussite ont souvent une méconnaissance des choix qui peuvent s’offrir à eux dans ce domaine. Le caractère industriel du nord Franche-Comté est une formidable opportunité pour en découvrir les métiers, du bureau d’études à la production en passant par les services administratifs. L’accent est mis sur la sensibilisation des filles, à qui le monde de l’industrie et de la technologie est encore trop souvent étranger. Les jeunes tuteurs accompagnent leurs « filleuls » lors de visites d’entreprises ou de musées, des compléments très formateurs aux explications qu’ils peuvent eux-mêmes donner sur les enseignements qu’ils reçoivent à L’UTBM ou le métier vers lequel ils pensent se diriger. Le tout enveloppé d’un programme pédagogique adapté, qui saura faire bénéficier au mieux du vécu de ces expériences. « Les élèves qui réalisent un stage lors de leur année de troisième reçoivent par exemple un soutien technique qui les prépare à cette période passée hors du collège, à en faire le compte-rendu, à rédiger leur rapport de stage, des apprentissages souvent réalisés à l’aide de supports ludiques. »

L’université en avant-première

Le second objectif est axé sur la découverte du monde universitaire, repas pris au resto U, visite des chambres du CROUS, informations données sur les bourses d’études, la vie étudiante… Répondant à la fois aux deux objectifs, la participation aux activités extra-universitaires et associatives est un moment fort des Cordées à l’UTBM. « Un défi technologique est organisé spécialement à l’attention des élèves, une sorte de concours par lequel ils deviennent acteurs du monde qu’on veut leur faire découvrir », raconte Françoise Glenny. Et parmi la vaste palette d’activités déployée par l’association des étudiants, ils ont matière à trouver celle qui piquera leur curiosité et suscitera leur intérêt, la priorité étant donnée à celles qui sont le plus en rapport avec les attendus du dispositif pédagogique, comme le groupe robotique ou l’atelier d’impression 3D.

La Cordée de la réussite version UTBM concerne une douzaine d’établissements du secondaire, situés dans le Territoire de Belfort, le Doubs, la Haute-Saône, la particularité du nord Franche-Comté étant de se situer à la croisée de ces différents départements. Elles mettent à contribution ses trois campus, Belfort, Sevenans et Montbéliard, ainsi que les services du CROUS qui leur sont associés. Les Cordées de la réussite sont un dispositif financé par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le ministère de l’éducation nationale et le ministère de la cohésion des territoires (politique de la ville).

Crédits

Un article de : Catherine Tondu
Crédits photos : UTBM / DR
Contact : francoise.glenny@utbm.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *