AE, BDF, BDS : ces assos qui font bouger l’UTBM

Association des étudiants, Bureau des festivités, Bureau des sports : sans eux, le campus ne serait pas le même. Entre le gala, le week-end d’inté, les soirées de soutenance, les Nuits du sport, le séjour au ski, les dégustations de vins et les buvettes mobiles, ils se mettent en quatre pour satisfaire les étudiants et trouver chaque année les idées qui feront la différence. Zoom sur ces trois assos qui font bouger l’UTBM.

L’AE : le pilierae-detours-utbm3

L’intégration, le gala, le congrès industriel ou encore le Festival du film d’un jour, c’est elle. Avec ses 1150 adhérents, l’association des étudiants est sur tous les fronts. Elle chapeaute une quarantaine de clubs, propose de nombreux services à ses adhérents : laverie, prêt de matériel de cuisine, bricolage et ordinateurs. Elle gère les lieux de vie avec le BDF comme la Maison des étudiants à Sévenans, le Foyer à Belfort ou la Gommette à Montbéliard et offre à ses adhérents des réductions pour les soirées et activités.

La nouvelle équipe, présidée par Thomas Michel depuis mi-août, s’est fixée plusieurs objectifs cette année : soutenir les projets professionnels d’étudiants en leur procurant une aide technique et financière ou bien un coup de pouce au niveau de la communication. « En partenariat avec le bureau national des élèves ingénieurs (BNEI), on veut aussi développer ce semestre un catalogue de formations pour former les étudiants au monde associatif sur des thèmes comme le leadership, le management, la communication et la gestion financière », explique Thomas Michel. L’AE planche aussi sur le développement de partenariats avec les cinq autres écoles d’ingénieurs et facultés membres de la COMUE (communauté d’universités et d’établissements) de Bourgogne Franche-Comté. « On pourrait, pourquoi pas, organiser des activités communes », lance le président, mais aussi avec le réseau des autres UT. Prochains gros rendez-vous à ne pas rater organisés par l’AE : le congrès industriel le 20 octobre et le gala le 19 novembre à l’Axone. Pour ces évènements, les bureaux des activités assurent toute l’organisation de A à Z, de la communication aux demandes de subventions et de partenariats, et de la logistique jusqu’à la gestion des bénévoles. « Pour le gala, qui est ouvert à tout le monde, nous avons travaillé pour la première fois avec des boîtes de pub pour promouvoir l’évènement dans les magasins de l’Aire urbaine ». Le DJ Faul & Wad est à l’affiche de cette soirée qui s’annonce exceptionnelle. Ou quand l’AE met les petits plats dans les grands…

Pour adhérer : 15 € le semestre, 28€ l’année, 45 € le cursus

Le BDF : la fête

Pas d’Association des étudiants sans Bureau des festivités. « L’un ne marche pas sans l’autre », rappelle Guillaume Renaud, président du BDF. En résumé, le BDF, s’occupe de « tout ce qui est derrière le bar ». Nourriture (sucrée et salée) et boissons avec ou sans alcool. Les 14 membres du bureau sont de tous les grands événements et ne manquent pas d’idées. Pour la première fois, ils ont organisé une soirée barbecue pendant la semaine d’intégration, juste avant les soutenances et ont participé à la première Belfor’Time le 22 septembre où ils tenaient une buvette sur le village étudiant place de l’Arsenal. Le BDF n’a pas de cotisants, ses ressources proviennent des légères marges sur les ventes, « pas plus de 15 centimes par produit », assure le président. Mais le gros du budget découle de la prime à l’hectolitre. « Tous les 100 litres de bière vendus, un revenu supplémentaire nous est reversé par le fournisseur et par la marque, Heineken en l’occurrence », décrypte Guillaume Renaud. En moyenne, 150 hectolitres sont écoulés par an. « Une partie de l’argent est réinvestie pour les étudiants : le BDF a participé à hauteur de 4.000€ à la rénovation du bar du Foyer à Belfort. On a acheté un transpalette pour déplacer les fûts, une autolaveuse pour nettoyer le Foyer et on aimerait bien investir dans des nouveaux fours pour les différents lieux de vies et un congélateur pour Montbéliard et Sevenans ». Le BDF souhaite aussi investir dans un système informatique tactile pour améliorer la prise de commandes au bar et dans un écran qui informerait les clients en temps réel des produits disponibles. Si l’asso se fournit principalement auprès de grands distributeurs (Métro, Leclerc, Sodebo…), elle essaie de développer des partenariats avec des enseignes locales, comme Hyperboissons, mais pas seulement. « Le Comptoir des Remparts à Belfort est venu faire une dégustation de vin et de bière lors de l’inauguration du nouveau bar et on aimerait bien développer avec eux des ateliers brassages le week-end ». Une soirée beaujolais et Halloween sont aussi en préparation. Bref, ça bouge. N’hésitez pas à consulter leur site internet

 

ae-detours-utbm2Le BDS : pour les mordus de sport

Proposer des activités sportives tous les jours aux étudiants à Belfort et Montbéliard : tel est le pari (tenu) du Bureau des sports de l’UTBM. Le BDS garantit à ses adhérents l’accès à une vingtaine de disciplines (hand, volley, rugby, boxe, arts martiaux, musculation, futsal, zumba, gym, crossfit et vélo) gérées par une trentaine d’étudiants « responsables des sports ». Il est aux commandes des grands événements qui rythment l’année : à la rentrée, la course relais au Techn’hom et les trois nuits du sport (volley, badminton et tennis de table) en octobre, novembre et décembre. Chaque hiver, il propose aux adhérents de partir une semaine au ski. C’est ainsi que, du 21 au 28 janvier, 160 étudiants auront la chance de dévaler les pistes à Risoul. « En ce qui concerne la grande activité de printemps, elle change tous les ans. En 2015, c’était une sortie à la Bresse avec saut à l’élastique et tyrolienne géante. Cette année, c’était à Gap avec course d’obstacles dans la boue », explique le président Clément Fagis. Et 2017 ? « Ça reste encore une surprise. Patience… ». Enfin, les étudiants de l’UTBM pourront prétendre au titre de champion du Tournoi des 5 Ballons, des rencontres entre cinq écoles d’ingénieurs, avec au programme : foot, basket, hand, volley, rugby pour les filles et les garçons.
L’équipe du bureau des sports compte bien pérenniser ces grandes activités et faire croître le nombre d’adhérents qui étaient 580 au semestre dernier. Elle souhaite aussi renforcer les liens avec les responsables des sports en organisant des réunions régulières, et développer des partenariats avec les clubs sportifs locaux. « Nous avons commencé avec le club d’athlétisme de Belfort. C’est du gagnant/gagnant : les étudiants qui y adhèrent ont des tarifs préférentiels. Le club quant à lui gagne des licenciés dans une tranche d’âge où il recrute difficilement ».

Envie d’adhérer au BDS ? Cotisation : 20€ le semestre, 35€ l’année. Tarif préférentiel pour les apprentis : 12€ le semestre, 20€ l’année. Infos, adhésions : se rendre au bureau du site de son choix entre 12h15 et 14h.

Crédits

Un article de : Eléonore Tournier
Crédits photos : UTBM/DR

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *