Lofti Bennour - Les républicains - Article dans Détours - UTBM

Lotfi Bennour, un Américain de cœur à l’UTBM

Maître de conférences  au sein du département  Humanités, spécialiste des relations entre la présidence et le congrès aux Etats-Unis, Lotfi Bennour a participé à l’ouvrage « Les Républicains, de Dwight D. Eisenhower à George W. Bush (1952-2008) »  paru début septembre aux Presses universitaires de Rennes.

Son crédo ? « Les Institutions, la communauté arabo-musulmane  aux Etats-Unis et la présence américaine au Moyen-Orient ». Lotfi Bennour est un enseignant-chercheur multicartes, fasciné par le pays de l’Oncle Sam où il a passé cinq ans, de 1995 à 2000,  comme professeur au sein de la Kansas University à Lawrence. Titulaire d’une maîtrise d’arabe, italien et anglais, son cœur balançait pourtant au départ entre l’Italie… et les Etats-Unis. Mais son choix s’est finalement porté sur le second. « Le poids de ce pays est indéniable : une loi votée là-bas peut changer le monde », explique-t-il. L’étudiant s’inscrit alors en licence de droit à Paris 1 Sorbonne et mène une thèse sur « les relations entre le législatif et l’exécutif depuis le Watergate » à Paris 4 Sorbonne. « Aujourd’hui, les Etats-Unis sont mon foyer intellectuel », sourit le professeur.

Plus d’Etat, moins d’Etat ? L’éternelle question

Depuis, ses connaissances pointues en la matière lui ont valu de nombreuses publications : « Les Etats-Unis face à une double gouvernance » en 2008 aux éditions Mare et Martin, notamment. Il a coordonné un ouvrage sur l’Irak en 2011 aux éditions l’Harmattan. Il a participé à d’autres ouvrages : « L’empire de l’exécutif : la présidence des Etats-Unis de Franklin D. Roosevelt à Georges W. Bush (1933-2006) » aux éditions Ellipse.  « Minorités : Constructions idéologique ou réalités ? », 2005 aux éditions PUR. « Guerres et identités dans les Amériques », 2010 aux éditions PUR. Il a publié des articles sur la stratégie américaine au Moyen-Orient.

Sa dernière publication date d’il y a deux mois. Un article dans un ouvrage commun « Les Républicains, de Dwight D. Eisenhower à George W. Bush (1952-2008) » paru aux Presses universitaires de Rennes sous la direction de Frédéric Robert. Le titre correspond à une thématique du programme de l’agrégation d’anglais 2016. Quinze enseignants ont participé à sa rédaction. Lotfi Bennour a rédigé un article intitulé « Ronald Reagan, le Congrès et le déficit (1981-1989) ». « L’élection de Reagan n’était pas gagnée. En fait il n’avait aucune chance, mais il était un homme charismatique. Il est à l’origine de la fameuse expression  “l’Empire du mal” et connaissait très bien les hauts responsables d’alors dont Gorbatchev », détaille Lotfi Bennour.

Et de poursuivre : « Il a voulu diminuer le rôle de l’Etat, en montrant que l’Etat était le problème non la solution. Avant lui, on avait l’impression que le Congrès était dépensier. Reagan a voulu changer les choses, sauf que finalement, il a dépensé plus que les autres. La maîtrise du déficit budgétaire était le grand enjeu de ses deux mandats. Il a fini par reconnaître son échec en la matière ».

Pour aller plus loin

Lotfi Bennour envisage d’organiser une journée « USA » à l’UTBM au printemps avec certains des co-auteurs du livre « Les Républicains, de Dwight D. Eisenhower à George W. Bush (1952-2008) » sur le thème « les relations entre présidence et congrès de Bush père à Obama ». En avril 2016, il se rendra à Constanta en Roumanie en tant que membre de la European Association for American Studies pour sa conférence annuelle. Il a proposé d’intervenir sur la place des femmes dans la politique américaine.  « En 200 ans de politique, Nancy Pelosi, représentante démocrate de Californie a été la seule femme présidente de la Chambre des représentants aux Etats-Unis. Elle est la seule à avoir accédé à un poste aussi élevé. Et de lancer : « 2016 sera-t-elle l’année du changement ? Suspense… »


 

Lofti Bennour - Les républicains - Article dans Détours - UTBMPlus largement, les questions soulevées par l’ère Reagan et les divergences entre Démocrates et Républicains autour du rôle de l’Etat ont agité le monde entier. « Lorsque les Démocrates ont repris le pouvoir avec Clinton en 1993 après une longue gouvernance républicaine, ils ont posé la question de savoir “comment réinventer le gouvernement”. De l’autre côté de l’Atlantique, l’Angleterre venait de vivre une période de privatisation avec Thatcher. Une jeune génération, « une troisième voie » émergeait avec Tony Blair et Lionel Jospin en France. La France, où, à l’époque, on parlait de la décentralisation… », rappelle Lotfi Bennour. « Le débat sur plus d’Etat ou moins d’Etat est universel et finalement, il est encore d’actualité aujourd’hui», conclut-il.

« Les Républicains, de Dwight D. Eisenhower à George W. Bush (1952-2008) », éditions PUR, est disponible à la bibliothèque de l’UTBM et dans toutes les librairies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *