Un ingénieur de l’UTBM réinvente… les pâtes !

Ingénieur en mécanique et conception diplômé de l’UTBM, Loris Tupin a remporté le concours Barilla devant plus de 200 autres concurrents. Le défi : imaginer une pâte originale et innovante grâce à l’impression 3D.

C’est une pâte comme vous n’en avez jamais mangé. Forcément : elle n’existait jusqu’à présent que dans l’imagination fertile d’un ingénieur en mécanique diplômé de l’UTBM. Mais qui sait ? Peut-être aurez-vous un jour l’occasion de la déguster, car elle sera bientôt commercialisée… Pour un concours proposé par le géant de “la pasta” italienne, Barilla, Loris Tupin a en effet imaginé cette très belle et poétique pâte en forme de rose. Un objet d’art culinaire à part entière : crue, elle ressemble à une fleur en bouton. Mais lors de la cuisson, la voilà qui déploie ses pétales avec majesté. “Je crois que ce concept a beaucoup plu au jury”, indique Loris, en évoquant avec modestie la première place obtenue à ce concours, qui a tout de même mis aux prises, cet automne, 216 concurrents dans vingt pays.

Des pâtes personnalisées

Et c’est sans doute parce que le jeune ingénieur en mécanique s’est, dans son cursus, intéressé de près à l’impression 3D, qu’il a fait la différence. Car c’est cette technologie innovante qui intéresse beaucoup le géant de l’agro-alimentaire italien. Au début de l’année 2014, Barilla s’est ainsi rapproché de la société néerlandaise TNO Eidhoven, qui conçoit des imprimantes 3D. Objectif avoué : révolutionner l’univers des pâtes alimentaires, en démultipliant les formes à l’infini, grâce au développement naissant de l’impression 3D. Et en faire, bien sûr, un support de communication, en proposant par exemple des pâtes au design original et sur-mesures dans des restaurants. Le leader mondial de la pâte et les chercheurs hollandais ont même le projet de développer un logiciel où tout un chacun pourra dessiner les formes de son choix sur son ordinateur. Il ne restera plus qu’à apporter son fichier sur une clé USB à un restaurateur possédant une imprimante 3D, pour obtenir des pâtes… uniques !

Une bonne connaissance de l’impression 3D

C’est dans ce cadre que le concours Barilla de design de pâtes par impression 3D a été proposé, début septembre, sur la plate-forme de crowdsourcing Thingarage. “Je l’ai découvert un peu par hasard”, se souvient Loris. “Je ne connais pas forcément le monde de l’industrie alimentaire, car je suis ingénieur en mécanique. Mais je connais bien l’impression 3D, pour m’y être intéressé lors de mes études et de mes stages. J’ai essayé de mettre à profit ces connaissances pour répondre au cahier des charges du concours”.

barilla_rosa_joris_utbmMangez-moi, mangez-moi !

Et c’est sans doute parce qu’il a le mieux exploité les potentialités de l’impression 3D pour concevoir son prototype, que Loris a retenu l’attention du jury. L’originalité de sa rose qui éclot dans l’eau chaude faisant, au final, la différence… Pendant deux mois, l’ingénieur de 24 ans a planché sur un modèle réalisable sur une imprimante de type FDM. Il a fallu respecter les dimensions strictes (30 mm x 30 mm x 40 mm) et répondre aux exigences de fabrication : ne pas créer d’angles vifs, privilégier un dessin fluide… “J’ai modélisé plusieurs idées”, explique Loris, “avant de finalement en retenir une qui corresponde parfaitement à ce que je m’étais fixé : innovante, traduisant une émotion, raffinée pour coller au monde de la restauration, et surtout qui donne envie d’être mangée”. Objectif atteint !

Loris Tupin

Originaire d’Evian en Haute-Savoie, Loris Tupin a obtenu un bac S, un DUT Mécanique et Productique suivi d’une licence pro en Conception Assistée par Ordinateur à l’IUT d’Annecy, avant d’intégrer l’UTBM pour trois ans. En novembre dernier, il en est ressorti nanti d’un diplôme d’ingénieur en Mécanique et Conception. Loris a réalisé ses stages chez des équipementiers automobiles. Familier de la modélisation 3D, il s’est particulièrement intéressé à l’impression 3D à travers deux projets scolaires.

Actuellement en recherche d’emploi, le jeune ingénieur n’a pas manqué, bien sûr, de mentionner son premier prix au concours Barilla sur son CV. Toutes les étapes de la conception de sa pâte, baptisée “Rosa” comme il se doit, de la planche de tendance au cahier d’idée et au rendu final, sont regroupées ici sur sa page Behance.

Jamais inactif, Loris Tupin gère enfin une SARL avec deux amis, avec lesquels il est associé depuis un an. “Il s’agit d’une activité secondaire, en parallèle d’un vrai job que j’espère vite trouver”, explique-t-il. Cette entreprise s’appelle Sulfur Components et développe, fabrique et vend des pièces pour le VTT, pour un marché haut de gamme et compétition. Tous les composants sont certifiés 100 % Made in France !


Le deuxième prix du concours Barilla a été décerné à un duo italien Danilo Spiga et Luis Fragarda, qui ont concocté la « Vortipa », dont la structure est inspirée du vortex ; il s’agit d’une sorte de cône de pâte à remplir généreusement de sauce. A la troisième position, on retrouve d’autres Français, ceux du studio parisien Abaco, qui ont permis au dessinateur italien Alessandro Caraboni de donner corps à ses pâtes en forme de lune.



Crédits

Un article de : Serge Lacroix
Crédits photos : UTBM / DR

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *