Un bon “Prélude” à des études en France et en Chine

Pour éviter à ses jeunes compatriotes venus étudier en France bien des tribulations, un ancien étudiant de l’UTBM, Ye Weida, a créé “Prélude”, une plateforme d’échange et de diffusion des cultures française et chinoise. Articles sur les formations et la langue française, sur le tourisme, la peinture ou la gastronomie, cette plateforme née en début d’année est en plein développement. Aujourd’hui chef de projet chez Schneider à Shanghai, Ye Weida évoque la conception de cet espace qui réduit les distances entre la Franche-Comté et l’Empire du Milieu…

“Jeter un pont entre la Chine et la France”

ye2

Ye Weida, quel souvenir gardez-vous de la France où vous avez effectué une partie de vos études ?
Un souvenir excellent ! J’ai été étudiant à l’UTBM de 2009 à 2012. J’y ai obtenu le diplôme d’ingénieur Energie et Environnement, et je suis actuellement chef de projet chargé de l’automation chez Schneider Chine. Ce métier d’ingénieur, j’ai toujours voulu l’exercer, depuis que je suis tout petit ! Alors quand j’ai appris que j’allais aller en France pour étudier dans le cadre du partenariat UTSEUS-UTBM, j’étais vraiment très content. En Chine, les ingénieurs formés en France ont une très bonne réputation ! Quant à mes études à l’UTBM, c’est pour moi une période inoubliable. J’ai trouvé en France de nombreuses similitudes avec mon pays, la famille, le respect dans les relations humaines, le goût pour la culture…

Comment avez-vous eu l’idée de la plateforme Prelude ?
La première raison est liée à mon expérience personnelle. En arrivant en France, j’ai débarqué dans un monde inconnu ! L’intégration est un véritable problème pour un jeune Chinois. D’où l’idée d’une plateforme sur le web pour aider les étudiants, les préparer à leur séjour en France. Et je m’adresse aussi aux Français qui ont le projet de venir étudier en Chine et qui sont de plus en plus nombreux. C’est un véritable plaisir pour moi de transmettre mon expérience. La deuxième volonté, c’est de jeter des ponts entre nos deux cultures. Nous bénéficions déjà du soutien de partenaires commerciaux et officiels, comme l’université de Shanghai ou l’académie de théâtre de Shanghai, et nous espérons devenir le support d’autres universités, d’ambassades, etc.

Que trouve-t-on sur la plateforme ?
De nombreuses informations sur la France, sa gastronomie, son histoire, ses beaux-arts, sa nature, les voyages et les visites qu’on peut y faire… Nous publions aussi nos impressions en tant que Chinois dans ce pays, et nous évoquons l’apprentissage de la langue.

Comment fonctionne Prelude, où s’y connecte-t-on ?
On y accède à l’adresse http://www.preludefr.com/ ou via Facebook (https://www.facebook.com/preludedufrancais). Ou encore via WeChat (prelude_fr), qui est une application mobile de messagerie très populaire en Chine, avec plus de 600 millions d’usagers.

prelude_utbmEtes-vous satisfait de l’accueil que lui ont réservé les internautes ?
Oui, nous avons déjà enregistré environ 10.000 connexions, ce qui est encourageant. Et nous pensons que le succès va aller grandissant, lorsque notre collaboration avec Campus-France et le site d’un dictionnaire français-chinois va débuter, de manière imminente.

Quels sont les articles les plus lus ?
Ce sont les articles qui concernent les études en France, la cuisine et le tourisme ! Nous espérons démultiplier les thèmes abordés au fur et à mesure de notre développement.

Espérez-vous un jour revenir en France ?
La France, c’est comme ma seconde patrie ! C’est un pays agréable, avec des gens respectueux et sympas. J’y ai encore des amis, mais ils ont peur des vols longue distance ! (rires) Alors j’espère bien qu’un jour je viendrai les voir !

Avez-vous un message à faire passer aux étudiants actuels de l’UTBM depuis la Chine ?
Je sais que les étudiants chinois en France sont curieux et ouverts, je ne m’inquiète pas sur leurs facultés d’intégration. Je leur dis ceci : soyez au croisement de la technologie et de la culture, et ainsi vous cultiverez votre différence. Quant aux étudiants français, je les invite à s’orienter vers l’international, et je leur souhaite la bienvenue en Chine !



Crédits

Un article de Serge Lacroix
Crédits photos : Ye Weida / Prelude
  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *