Bienvenue chez vous !

Le club Welcome se met en quatre pour que les étudiants étrangers se sentent chez eux dès leur arrivée à Belfort.

Un accueil aux petits oignons ! Composante de l’Association des étudiants de l’UTBM, le club Welcome a un seul et unique objectif : que les étudiants venus de l’étranger se sentent chez eux dès leur arrivée sur le campus. “L’Université de technologie compte environ 20 % d’élèves étrangers”, explique Benjamin Evans, le responsable du club pour ce semestre. “Il y a notamment beaucoup de Chinois de l’UTSEUS, l’université de technologie sino-européenne de Shanghai. Notre rôle est d’éviter qu’ils soient complètement perdus lorsqu’ils débarquent”.

Et pour cela, la vingtaine de bénévoles du club Welcome se décarcasse, bien avant l’heure de la rentrée universitaire. Cette année en effet, dès la mi-août, ils étaient sur le pont et attendaient de pied ferme leurs futurs camarades venus d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique latine. C’est la “Welcome Week”, organisée avec le soutien de la direction de l’UTBM. “C’est un moment crucial”, détaille Benjamin. “Nous allons chercher les étudiants à l’aéroport de Bâle-Mulhouse ou à la gare TGV. Ensuite, nous les accompagnons dans toutes les formalités”.

welcome

 

“C’est appréciable d’être aidé”

Rémi se souviendra longtemps d’une sortie au Ballon d’Alsace avec un groupe d’étudiants étrangers à l’hiver 2013. “Il y avait des Brésiliens et c’était la première fois qu’ils voyaient de la neige. Leur réaction était émouvante !” L’ancien responsable du club Welcome se rappelle aussi de son propre séjour à l’étranger, pendant un semestre. “C’était en Espagne et il y avait un club similaire au nôtre. Et vraiment, quand on arrive comme ça dans un pays inconnu, c’est vraiment appréciable d’être aidé et orienté”. Un soutien que Benjamin, lui, n’a pas connu lors de son stage en Irlande. “J’étais complètement perdu dans les premiers jours après mon arrivée. Alors si on peut éviter ça aux étudiants étrangers de l’UTBM, tant mieux !”

 

Le chant du monde !

A l’initiative d’étudiants africains, le club Welcome est désormais doté d’un choeur. Créé l’an dernier, ce groupe de chant devrait se développer cette année en accueillant de nouvelles voix et des musiciens. On devrait donc de nouveau le voir – et surtout l’entendre – lors des événements et des soirées de l’UTBM.

Welcome va également bientôt se retrouver sur les ondes de Superflux, la radio du campus. Les étudiants du club y parleront de leurs attaches et diffuseront de la musique de leur pays.

Un moment convivial où les liens se tissent

Et ces formalités sont nombreuses, qu’il s’agisse des documents à remplir pour l’inscription à l’UTBM ou de l’état des lieux du logement, en passant par le rendez-vous avec l’agent EDF pour l’ouverture de l’abonnement électrique, les dossiers à remplir à la sécurité sociale ou à la banque, le téléphone portable ou la carte de bus… “Nous leur montrons aussi où et comment faire leurs courses”, poursuit Benjamin. “Ce sont des choses qui nous paraissent simples, mais qui sont en fait compliquées quand on arrive d’un pays à la culture très différente”.

Une fois l’indispensable accompli, la semaine précédant la rentrée est consacrée à des activités plus ludiques : visite de la région, découverte des infrastructures de sport et de loisirs, soirées, karaokés, et premiers repas autour des spécialités culinaires locales… “C’est vraiment convivial et des liens forts se créent”, s’enthousiasme Benjamin. 


De l’Oktoberfest à la soirée tartifletteclub_welcome_utbm2

Et c’est bien là la finalité : décloisonner des groupes d’étudiants qui sinon, auraient tendance à rester trop souvent “entre eux”. “Et ça ne se limite pas à l’accueil en début d’année”, complète Rémi Marolles, ancien responsable encore très impliqué dans ce club qui fonctionne depuis onze ans. “Toute l’année, nous proposons des rendez-vous, au rythme d’un par semaine”. Là encore, les thématiques sont multiples : le club vient par exemple d’aller faire un tour à l’Oktoberfest de Munich, et d’ici la fin du semestre, les étudiants seront aussi allés au marché de Noël de Strasbourg, dans un grand musée et auront visité une ville remarquable du grand Est. Sans compter les virées au bowling et autres soirées tartiflette…
“Pour les étudiants étrangers, tous ces rendez-vous rythment une année pendant laquelle la plupart n’ont pas l’occasion de rentrer chez eux”, concluent Benjamin et Rémi. “Et pour nous, les échanges avec des étudiants d’horizons très différents sont forcément enrichissants”.

Crédits

Contact : Page Facebook 
Un article de Serge Lacroix

Crédits photos : UTBM/ DR

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *