l’UTBM décroche le prix Airbus au Défi aerospatial étudiant

Six étudiants ingénieurs de l’UTBM ont participé, le 24 juin 2014 au Défi aérospatial étudiant organisé par l’Astronaute Club Européen, en partenariat avec Airbus, Safran, Dassault aviation, l’Agence Spatiale Européenne et THALES.

Après avoir obtenu le prix spécial des partenaires en 2013, l’équipe Azim’UTBM 2014 a re-conçu un nouvel avion porteur capable d’effectuer la même mission avec deux fois moins de puissance, grâce à une optimisation aérodynamique approfondie et des innovations majeures.

Parmis les 13 grandes écoles d’ingénieurs, l’UTBM s’est illustrée lors de cette édition en remportant le prix Airbus, prix central de la compétition.

NDLR : Un vol suborbital est la trajectoire d’un engin spatial se déplaçant à une vitesse suborbitale, inférieure à la vitesse requise pour qu’il se maintienne en orbite. Le premier vol suborbital américain eut lieu le 5 mai 1961, avec l’astronaute Alan Shepard.
Pour réaliser un vol suborbital, l’engin spatial doit être lancé à une vitesse suffisante pour atteindre l’altitude de 100 kilomètres, représentant la ligne de Kármán, définissant la frontière entre la Terre et l’espace.
Cette vitesse est inférieure à la vitesse de satellisation minimale qui est la vitesse minimale qu’il faut communiquer à un corps au départ d’un astre pour le satelliser au plus près de ce dernier sur une orbite circulaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *