Une nouvelle UV musicale et artistique fait ses premiers accords à la rentrée

À l’UTBM, il y a des étudiants musiciens, des danseurs, des chanteurs, des acteurs… Qui aiment pratiquer, en groupe, mais n’ont pas forcément le temps. Une nouvelle UV, qui ouvre à la rentrée, permettra de concilier la démarche de projet, intégrée à la pédagogie depuis de longues années, à une pratique collective et créative.

Depuis déjà plusieurs années, l’UTBM propose des unités de valeur obligatoires en sciences humaines et sociales – plus de 80 à ce jour – qui permettent aux étudiants de s’ouvrir sur leur monde, au-delà de l’ingénierie pure et dure. Apprendre les langues étrangères, comprendre l’histoire et les enjeux des technologies, faire le lien avec les besoins de la société ou préparer cette dernière à accueillir des innovations sont autant d’entrées possibles dans ces UV regroupées sous la dénomination des « Humanités ». À la rentrée prochaine, une autre UV, « Pratique artistique, création musicale et arts du spectacle », permettra, sur le campus de Montbéliard, de continuer une pratique musicale ou artistique dans le cadre des études, tout en montant des projets d’ensembles et de création.

Pour autant, une autre UV, « Improvisation et interprétation musicale », existe déjà depuis quatre ans. Axée sur la pratique individuelle et l’improvisation, elle est proposée à Belfort et attire de nombreux étudiants, une trentaine environ chaque semestre. Cette nouvelle UV permettra désormais aux étudiants du campus de Montbéliard d’en profiter eux-aussi.

Un bon compromis entre études et pratique artistique

celia_seba_piano_juin_2014 (2)

C’est cette « demande » qui est à l’origine du projet, suggéré par une étudiante de 21 ans, Célia Seba, qui joue du piano depuis l’âge de 6 ans. « Débarquée » de Paris à la rentrée 2012 à l’UTBM, celle-ci découvre ici une formation qui « exige beaucoup de travail et laisse peu de temps pour une pratique musicale ». « La première année, je suis restée 6 mois sans m’inscrire au conservatoire », confie-t-elle. « Les cours me manquaient. C’était une vraie frustration ! J’ai découvert ensuite un conservatoire très vivant et très dynamique. D’où l’idée de proposer quelque chose de concret à l’UTBM pour que les étudiants puissent profiter de cet environnement motivant et de l’infrastructure, tout en valorisant cet investissement dans leur diplôme. »

« Inciter à monter des projets de création en formant des ensembles et en rassemblant musiciens, danseurs, acteurs… » 

Cette nouvelle offre de formation propose aussi une orientation différente : il ne s’agit « pas simplement de promouvoir une pratique musicale ou artistique, mais d’inciter en même temps à monter des projets de création en formant des ensembles et en rassemblant musiciens, danseurs, acteurs… », poursuit Sophie Chauveau. « Donc de faire du montage de projet, en appliquant les méthodes apprises en cours à un autre champ que technique, tout en permettant aux étudiants d’assouvir leurs passions ».

L’UV, qui sera suivie sur 14 semaines et se partagera entre 14h de cours et 28h de TD, sera ouverte dès la rentrée prochaine. Les étudiants bénéficieront, en outre, des ressources (locaux et instruments) du conservatoire du Pays de Montbéliard, dont les enseignants interviendront dans les cours.

Tous les étudiants devront constituer des ensembles et concevoir une création, intégralement ou sur la base d’arrangements ou d’adaptations de partitions ou de spectacles déjà existants. Avec une restitution finale qui pourra prendre la forme d’un spectacle, d’un enregistrement CD, d’une vidéo, etc.

Pour Célia, qui a fréquenté le conservatoire de la Vallée de Chevreuse à Orsay puis, l’an passé, celui du Pays de Montbéliard, cette nouvelle UV est une aubaine. Parce qu’elle permettra à des passionnés, comme elle, « de ne pas abandonner la musique tout en développant des projets avec d’autres musiciens ou artistes » et « de ne pas avoir à choisir entre être ingénieur ou musicien ! ».

Crédits

Un article de Camille Pons
Crédits photos : UTBM / DR
  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *