Entrepreneuriat, un nouveau master pour sauter le pas

Vous avez une âme de créateur ou d’entrepreneur ? Des idées innovantes à mettre au service de la technologie et de l’industrie ? Ce nouveau master est fait pour vous. Dès la rentrée 2014, il formera – ce qui est peu courant – des entrepreneurs dédiés à ce secteur.

Graph_eti_utbm

Nouvelle spécialité créée dans le cadre du master « Management de la technologie », le master 2 « Entrepreneuriat technologique et industriel » ouvrira en septembre 2014. Dédié à des titulaires d’une licence scientifique ou technique, il pourra être intégré dès le M1, en tronc commun avec ceux qui visent le parcours A2I. Il sera également accessible directement en M2 par les titulaires d’un bac+4 et bac+5 scientifiques ou technologiques, et par les étudiants en dernière année de cursus d’ingénieur qui pourront donc décrocher un double diplôme sans perdre une année.

Si les formations à l’entrepreneuriat ne sont pas rares, celle-ci ajoute une corde supplémentaire à son arc : elle formera des futurs créateurs ou repreneurs compétents dans le domaine technologique et industriel. C’est le seul diplôme qui affiche cette spécificité en Nord Franche-Comté, et le deuxième dans la région après le M2 « Entrepreneuriat et innovation » proposé par l’IAE* de Besançon. Une double dimension assez logique puisque le master s’inscrit sur un territoire fortement industrialisé et favorable à la création d’entreprise, Belfort ayant même été placée en tête du classement 2013 des villes « business friendly ».

Faire pour mieux assimiler : du travail en mode projet

Autre atout, le partenariat avec l’ESTA* qui assurera des interventions notamment dans le domaine des affaires et du marketing. Enfin, la formation accorde une large place au projet. Un travail à réaliser en groupe, en prise avec des besoins réels, occupera une large place durant le semestre d’automne. Les étudiants pourront travailler sur leurs propres projets, des sujets proposés par l’IRTES, par l’incubateur ou encore par le Pôle Véhicules du Futur qui a labellisé la formation.

Pour la co-responsable du master*, Katy Cabaret, nul doute que la nouvelle formation trouvera « preneurs » puisque, explique-t-elle, « il existe déjà une dynamique et un vivier au sein de l’UTBM » : des diplômés créent leur propre entreprise, de plus en plus d’étudiants participent au concours des Entrepreneuriales et certains d’entre eux ont même créé une association dédiée à la promotion de l’entrepreneuriat (lire l’encadré). « Avec cette formation, nous souhaitons leur donner davantage de connaissances et d’outils pour les encourager à aller plus loin dans leur projet », poursuit-elle. Bref, de quoi franchir le cap entre l’idée et la mise sur le marché.

Pour ceux qui sont intéressés, les dossiers sont téléchargeables
et à retourner au plus tard le 30 avril 2014

Une «marmite» d'entrepreneurs

Tombés dedans depuis tout petit ou pas, entrepreneurs ou aspirants à la création sont bien présents à l’UTBM :

> 3 groupes, et au total 9 étudiants, participent aux Entrepreneuriales en 2014, contre 2 groupes de 5 étudiants en 2013 et 1 étudiant en 2012.
> Chaque année en moyenne, depuis 2006, une start’up portée par des diplômés de l’UTBM voit le jour.
> Chaque année, des étudiants et chercheurs participent au séminaire « Création et reprise d’entreprise », organisé à Besançon par l’UFC : 12 étudiants sont déjà inscrits pour les journées des 17,18 et 19 février.
> En septembre 2013, 8 étudiants ont créé un club start’UTBM destiné à promouvoir l’entrepreneuriat auprès des étudiants.
> L’UTBM est membre du Pôle entrepreneuriat étudiants (PEE) de Bourgogne-Franche Comté et va répondre, avec ses partenaires, à l’appel à projets ministériel PEPITE (Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat ).



* Institut d’administration des entreprises
* École supérieure de technologie et des affaires
* Avec André Lorentz

 

Contacts // crédits

Un article de Camille Pons
Crédits photos : Marc Barral Baron / UTBM

 

One thought on “Entrepreneuriat, un nouveau master pour sauter le pas

  1. Ajoutons à cela également l’organisation du premier StartupWeekend de Franche-Comté à l’UTBM de Sevenans en 2012, qui a réuni plus d’une trentaine de participants parmi lesquels une grande majorité de BohéMiens.

    Pour ceux qui sont intéressés pour rencontrer la communauté des entrepreneurs de Franche-Comté, n’hésitez pas non plus à assister aux ApéroEntrepreneurs, chaque mois à Belfort. https://www.facebook.com/aperoentrepreneursbelfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *